Daily Archives: 18 décembre 2019

Blog

Quel type et quelle grade de viscosité choisir pour l huile moteur

Published by:

Quel type et quelle grade de viscosité choisir pour l’huile moteur ?

 

L’huile-moteur est un produit issu du raffinage du pétrole brut, de synthèse chimique ou de semi-synthèse. Élément protecteur du mécanisme automobile, elle relève d’un choix avisé pour une efficacité maximale. De plus, elle obéit à des normes en termes de viscosité en fonction de l’effet désiré. Monograde, multigrade ou encore ACEA… autant de mots qui peuvent porter à confusion en ce qui la concerne. Il faut donc y apporter quelques éclaircissements.

 

Quel est le rôle de l’huile moteur ?

La fonction première de l’huile moteur est de lubrifier, et donc de fluidifier, les mécanismes majoritairement métalliques du moteur. Mais son rôle ne s’y cantonne pas.

 

L’huile moteur protège le moteur contre les risques d’oxydation. Cette oxydation est une réaction chimique corrosive qui va gripper le mécanisme et le fragiliser.

 

L’huile moteur joue également le rôle de nettoyant. Comme il est inconcevable de nettoyer trop fréquemment l’ensemble du moteur, l’huile moteur va capture les particules et les débris.

 

En plus de nettoyer, l’huile moteur refroidit le moteur là où le liquide de refroidissement n’est pas à même de le faire, à savoir le vilebrequin, l’arbre à cames ou les pistons.

 

Élément accessoire de prime abord, l’huile moteur est essentiel et indissociable d’un moteur en parfait état. Mais face à la variété de choix, comment s’y retrouver ?

 

Se familiariser avec les principales notions

 

Que vous soyez novice ou désireux d’améliorer la performance de votre véhicule, les indices, appelés aussi « grades », sont les premiers détails à intriguer. On les retrouve sur le récipient contenant l’huile moteur. Ils ont rapport avec la viscosité de son contenu.

 

Si le grade est un W précédé d’un chiffre, il s’agit d’une huile à faible viscosité. Ce type d’huile a une forte capacité à démarrer à froid, étant très liquide. La lettre W est, d’ailleurs, le sigle du mot anglais « winter ». En effet, son utilisation est conseillée pendant les saisons à basses températures.

 

Au contraire, si le grade affiché ne comporte qu’un chiffre, sans la lettre W, il s’agit d’une huile à forte viscosité.

 

Mais qu’impliquent ces chiffres ?

 

À faible viscosité ou à haute viscosité, les chiffres peuvent ne rien signifier. Néanmoins, pour arriver à une efficacité optimale du produit, ils deviennent une source précieuse d’indication.

 

Dans le milieu automobile, les huiles moteurs à indices simples du type 5W ou 20, sont appelées huiles monogrades. D’une part, pour l’huile à faible viscosité, plus le chiffre est faible, plus les capacités de démarrage sont meilleures. En effet, une huile fluide raccourcit le temps de mis en huile du moteur. D’autre part, pour une huile à forte viscosité, un chiffre élevé traduit une huile plus visqueuse : le film d’huile épais renforce la protection et l’étanchéité. À l’opposé, plus un chiffre est bas, plus la réduction des frottements à chaud est efficiente. Il économise également du carburant. Il faut néanmoins savoir que les huiles monogrades sont conçues pour les modèles de véhicules assez anciens.

 

Pour les véhicules plus récents, il existe l’huile multigrade. Les grades sont accolés sous la forme 15w40. Comme pour l’huile monograde, la viscosité à froid est indiquée dans la première partie, à savoir 15W, tandis que la viscosité à chaud est indiquée dans la deuxième et dernière partie, 40. Les propriétés restent, toutefois, les mêmes.

 

Les normes relatives aux huiles moteurs

Outres les valeurs relatives à la viscosité, d’autres indications se trouvent également inscrites sur le contenant des huiles moteurs. Il s’agit de normes garantissant plus ou moins la qualité de ces produits. Les items qu’ils garantissent sont aussi variés que ces normes elles-mêmes.

 

Par exemple, la norme ACEA (Association des Constructeurs Européens Automobiles) est relative à la qualité de l’huile. Plus le chiffre est élevé, plus la qualité est bonne. Sa mention est suivie de la lettre A pour les moteurs à essence, B pour les moteurs diesel.

 

Il y a aussi la norme API (American Petroleum Institute). Sa mention, quant à elle, est suivie de la lettre S pour l’essence et le C pour le diesel. Ces lettres sont suivies de lettre de l’alphabet : plus on avance dans l’alphabet, plus la technologie utilisée pour sa conception est récente.

 

Quel que soit votre choix, il faut porter une attention toute particulière à la viscosité à froid. En cas de doute, le meilleur moyen reste de se référer au carnet d’entretien du véhicule. Les professionnels, également, sont d’un conseil toujours éclairé.